Rechercher

Mal de dos : antidouleurs, bonne ou mauvaise idée ?

Dernière mise à jour : 13 janv. 2019


83 % de la population ayant mal au dos, ont le même réflexe : prendre des antidouleurs 💊.

Alors oui... Vous vous sentez tout de suite mieux... mais quelque temps après, les douleurs sont encore plus fortes....

La raison ?

La douleur était seulement mise à l'état de sommeil.😴

Pour vous aider à comprendre, les antidouleurs les plus courants sont classés en deux catégories :

1) Les antidouleurs périphériques (aspirine, paracétamol, ibuprofène …)

2) Les opiacés (morphine et dérivés)


Les premiers agissent en inhibant la production de prostaglandine, une substance participant à la stimulation des messages nerveux signalant une douleur.

Les seconds : les molécules se lient aux neurones sur des récepteurs spécifiques qui bloquent non seulement les signaux douloureux, mais déclenchent également une sensation euphorisante. (Certains produits contenus dans le tabac et l'alcool s'apparentent aux opiacés, ce qui accentue le phénomène de dépendance)


Conclusion :

Les antidouleurs agissent donc de manière à inhiber les messages d'alerte à différents niveaux de l'organisme et du système nerveux.


La solution ?

Plutôt que de mettre un pansement sur la douleur, allons à la source !

L’ostéopathe, par le biais de de manipulations douces et adaptées en fonction de chacun (âge, le motif, passif), va agir sur les structures du corps pour pouvoir vous guérir.

Il va déceler les tensions ou les déséquilibres qui causent vos douleurs et les dénouer puis font des manipulations afin de rétablir l'équilibre.


Vous allez enfin guérir.

Et vous ? Que faites vous en cas de douleurs ?




Douglas Ayache

058 787 3781



28 vues0 commentaire